Archive

Archive for the ‘Agile’ Category

La promesse Agile

(yup, this one’s in French!)

Agile, ou l’Agilité, est une méthodologie de gestion à la mode en informatique. On se veut Agile, on se dit Agile, mais l’est-on vraiment? Ou est-on réellement prêt à le devenir?

Cette méthodologie est basée sur des valeurs qui tendent vers une meilleure organisation du travail de développement logiciel. Dans ce but, elle accorde beaucoup d’importance à l’équipe de développement. Elle vise à valoriser

  • les individus et leurs interactions plutôt que les processus et les outils
  • des logiciels opérationnels plutôt qu’une documentation exhaustive
  • la collaboration avec les clients plutôt que la négociation contractuelle
  • l’adaptation au changement plutôt que le suivi d’un plan

Elle prévoit divers mécanismes pour concentrer les efforts, le plus connu étant le Scrum.

Le Scrum est une brève rencontre quotidienne qui permet de s’assurer de la progression d’un projet. Cinq minutes, et debout! On est loin du traditionnel meeting de la haute direction. Il est dirigé par un ScrumMaster, qui se fait le protecteur de l’équipe en éloignant les interruptions et en maintenant le contact avec le client.

Le but avoué d’Agile est de concentrer le talent et le travail pour satisfaire les demandes du client. Mais son but ultime est de favoriser le développement humain. La nature même du travail dans le domaine du logiciel demande un apprentissage perpétuel. Le développement n’est pas un ouvrage de production constante. En effet, ce n’est pas une chaîne de montage : c’est un processus on ne peut plus humain, centré sur ce qui qualifie l’homo sapiens, la pensée. Mais c’est justement dans l’obligation de livrer un produit qu’on peut perdre l’aspect humain. Alors intervient Agile!

Présentée dans le manifeste Agile, le manifeste tient compte des réalités du monde des affaires : les besoins changent et grandissent rapidement. Il y a une foule de détails et d’étapes à produire dans une solution logicielle. L’élément central de tout cela n’est pas la productivité, ou même l’ordinateur, c’est le facteur humain. En laissant les développeurs s’autogérer (dans le cadre du projet), on ne tombe pas dans les pièges du micro-management. Les développeurs prennent conscience de leur capacité, de leur utilité et deviennent (ou demeurent) proactifs par rapport au développement, plutôt que réactifs. Le stress diminue, les dossiers se règlent, le produit se développe. Mais surtout, les développeurs sont heureux, ils s’épanouissent dans leur travail.

Et tout cela se fait sans lunettes roses, parce que le client est en contact constant! Ce que plusieurs gens retiennent de l’Agilité, ce sont les cycles courts. Petit ajout au logiciel, mise à jour, informer le client. Le rythme n’est pas une fin en soi, c’est la réalisation en continu de ce que le client a besoin.

Bien entendu, on ne devient pas Agile pour simplement le devenir. Ce n’est pas une finalité, c’est un changement constant. C’est une adaptation des êtres humains dans l’organisation à une méthodologie. Devenir Agile est un processus… Agile!

Advertisements
Categories: Agile